Investir à Bordeaux

Investir à l'écoquartier Ginko

C’est en 2010 que la construction de la zone écologique de Ginko a commencé. Depuis 2020, ces projets sont achevés et la zone sera pleinement opérationnelle. L’écoquartier s’est imposé avec succès comme un village véritablement autonome à Bordeaux.

Stratégiquement placé à 15 minutes du centre de Bordeaux, l’écoquartier Ginko associe tous les types d’habitat, selon les envies et les moyens financiers de chacun.

L’écoquartier Ginko représente 32 hectares dont 4,5 hectares d’espace verts accompagné d’une forme architecturale et urbaine spécifique. Le projet est caractérisé par un système d’îlots complexes avec une densité maîtrisée (66 logements à l’hectare), une organisation spatiale qui favorise une mixité des fonctions.

L’écoquartier est devenu une référence à l’échelle nationale. Et pour cause, Ginko est l’archétype du quartier moderne : innovant, respectueux de l’environnement, agréable à vivre et adapté aux modes de vie de ses habitants.

 

A la fois “cité jardin” et “ville d’eau”, Ginko offre un cadre naturel exceptionnel au bord du lac et alterne jardins privés, venelles vertes, places et avenues arborées, ainsi qu’un parc de 4,5 hectares qui se développe autour de l’un des trois canaux d’agrément. La conception des espaces verts repose sur la plantation d’essences endogènes adaptées au climat aquitain et faibles consommatrices d’eau. Le parc sera ainsi certifié Espace Vert Ecologique.

 

Investir à Bordeaux

L’immobilier neuf à Ginko Bordeaux

La capacité d’accueil de Ginko est impressionnante. Au total, 2 700 logements seront construits. Ainsi, près de 7 000 personnes pourront vivre dans cette communauté respectueuse de l’environnement. Pour clarifier, toutes les nouvelles maisons construites à Ginko seront conformes à RT 2012. D’ici 2030, la métropole bordelaise prévoit de dépasser le million d’habitants.

Investir à l’écoquartier de Ginko va permettre de bénéficier de la possibilité dans certaines communes qui l’auraient décidées d’une exonération partielle ou totale de la part communale de la taxe foncière sur les propriétés bâties, pendant 5 ans.

S’il s’agit d’un investissement locatif, la loi Pinel offre une réduction d’impôt de 12 à 21% du prix d’achat du bien, selon la durée de mise en location.

La logistique urbaine à Ginko

L’écoquartier Ginko est desservi par le tramway de Bordeaux depuis 2014. Les transports en commun et les modes doux représentent 50% de la surface des rues. On retrouve des itinéraires piétons favorisés et agréables et des écoles à moins de 400 mètres à pied de tous les logements. Des modes alternatifs à la voiture particulière sont proposés : station V CUB, autopartage, pédibus, bornes de recharge électrique. Peu de places de stationnement sont prévues le long de la voirie et seulement une place par logement dans les bâtiments. Il existe une volonté́ de créer des liens avec le quartier existant des Aubiers au Sud.

Toutes les habitations se situent à moins de 300 mètres d’un arrêt de tramway. De même, six kilomètres de pistes cyclables, des sentiers piétons et des stations de Vclub ont vu le jour à Ginko.

Les énergies renouvelables, un atout pour investir

L’écoquartier Ginko est alimenté en énergie grâce à des solutions multi énergies privilégiant l’utilisation préférentielle d’énergies renouvelables, sous la forme :

 

D’un réseau de chaleur mixte bois/gaz à l’échelle de la ZAC alimenté par de la biomasse bois couvrant 80% des besoins de chauffage,

De panneaux photovoltaïques pour la production d’énergie et de capteurs solaires pour le préchauffage de l’eau chaude sanitaire, couvrant 40 à 45% des besoins en ECS

 

Un livret d’accueil à l’attention des futurs habitants et des gestionnaires sera réalisé pour les sensibiliser sur les dispositions constructives et particularités environnementales propres à l’écoquartier Ginko, sur les bonnes pratiques comportementales (éclairage, utilisation des appareils électriques et électroménagers, chauffage, espaces verts, usage de l’eau, élimination des déchets, bruit,…).

 

 Les surfaces perméables seront privilégiées au maximum pour favoriser l’infiltration des eaux de pluie dans la nappe phréatique.

Les eaux pluviales des voiries et espaces publics seront acheminées vers des noues végétalisées et celles des bâtiments vers les canaux qui feront office de bassins de rétention. L’eau sera filtrée et nettoyée grâce à l’usage de végétaux appropriés intégrés notamment sous la forme de bassins filtrants dans le cadre de l’aménagement du canal du jardin promenade.

Des toitures terrasses seront végétalisées afin d’assurer le tamponnage des eaux de pluie puis le stockage au sein des îlots afin de pallier l’arrosage des espaces verts. Les canaux recueilleront les eaux pluviales des toitures terrasses des immeubles les bordant. 

Les avantages d’investir à l’écoquartier Ginko

Ces logements sont bien situés : en effet, l’écoquartier intègre des commerces de proximité, des écoles et mairies annexes. Cet écoquartier propose également des prix inférieurs au marché avec des logements variés, une nature préservée et des équipements urbains qui sont parfaitement adaptés aux familles. Autant d’atouts qui, pour les investisseurs, limitent les risques de vacances locatives. C’est une plus-value en cas de revente.

Investir à l’écoquartier Ginko de Bordeaux quartier donne l’opportunité d’acheter moins cher que dans un secteur ancien établi.

Les inconvénients d’investir dans un écoquartier

  • Un surcoût lié à la construction et qui doit être financé

  • Peu de place de stationnement pour les voitures

  • Une mise aux normes doit être effectuée régulièrement : les critères liés aux performances énergétiques sont en constante évolution et les écoquartiers doivent s’adapter pour ne pas devenir obsolètes.

  • Une logistique lourde

Laisser un commentaire